• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Archive pour novembre 2008

Wadi Rum, ennivrant…

Jeudi 27 novembre 2008

Olivier’s speaking: J’ai laisse JM et Jeff a Rum Village et laisse un message d’Aqaba. On n’a pas pu vous donner de nouvelles depuis Petra, peut etre le temps de se remettre de la claque visuelle que l’on a pris en se promenant dans le Wadi Rum. Ici le muezzin chante un peu plus fort, entrant en raisonnance avec les incroyables montagnes alentour. Je pourrais user de superlatifs mais je laisserai les photos parler d’elles meme, lorsque JM les postera en arrivant a Aqaba… Pour faire court, on ne pensait une telle palette de couleurs possible uniquement dans les dessins animes.

A propos de nos chers grimpeurs au fait, justement ils grimpent ! Apres avoir remue tout le village pour trouver quelques « amis » (« friends » dans le jargon), ils ont attaque les choses serieuses par Black Magic. Tres bonnes impressions. Aujourd’hui Aperitif pour commencer puis The Beauty. Enchainement de classiques donc. Pour la suite, ils comptent rester 2 jours de plus s’ils trouvent le materiel adequat. En guise d’echauffement, ils m’ont hisse sur une voie sous-cotee, Hammad’s route au Jebel Rum. Bivouac au sommet naturellement. Vue incroyable. Vivement les photos !

J 130 – Petra, bienvenue chez les Bedouins

Mercredi 19 novembre 2008

Nous voila toujours a Petra apres trois jours de visite intensive. Ou plus precisement devant l’ordi de Nawaf, guide bedoin qui nous a aimablement invites a passer deux nuits sous sa tente, avec feu de camp et mansef (plat typique) a la clef! Eh oui, parfois la modernite rejoint la tradition de maniere pas forcement incompatible!

Place aux impressions de Jeff: « Impression de se fondre dans un paysage extremement mystique dans certain endroit du site ou la rencontre avec des nabateens au detour des canyons avec une imagination exacerbee est possible. »

La plume a Olivier maintenant: « arrives par un chemin detourne, quel choc de decouvrir ces maisons troglodytes creusees dans une falaise de gres offrant une palette de couleurs incroyable. Symbiose parfaite entre beautes naturelles et science humaine. Que ne donnerait-on pas pour voir cette cite vivante, pour revenir au temps des Nabateens et se rendre reellement compte de la puissance des lieux. On arrive ensuite sur les grand monuments religieux dont la facade fait corps avec la paroi, melangeant tous les styles architecturaux de l’epoque avec une precision qui nous depasse. Meme les lasers d’aujourd’hui ne feraient pas mieux. Comment ont-ils pu « edifier » de tels monuments 2000 ans en arriere ? On aime a se perdre dans les differents sites et laisser notre imagination repondre a toutes les questions qui nous viennent en de tels lieux. Deux jours suffiront a peine pour visiter les grands sites alors que la cite antique s’etend sur plus de 50km2. C’est ainsi que le troisieme jour nous avons explore la Petite Petra qui complete parfaitement sa grande soeur par son caractere sauvage loin des foules. Comme dans les meilleurs films d’aventures! »

Un peu d’histoire a present: apres avoir explore l’ancienne cite Nabateenne dans ses moindres recoins, on confirme qu’elle merite bien son titre de « merveille de l’ancien monde ». Elle fut creusee en grande partie a meme la roche (gres friable) aux alentours du premier sciecle avant J.C., dans un site naturel exceptionnel et de toute beaute (canyons, rochers multicolores incroyablements sculptes par l’erosion, falaises… A l’epoque carrefour commercial de premiere importance sur la route des caravannes, elle fut abandonnee par la suite avant d’etre redecouverte il y a 200 ans par les nomades bedoins en provenance du sud de l’arabie, qui s’y installerent. Ils en furent ensuite deloges par l’essor du tourisme et vivent actuellement en majorite dans le nouveau village de Um Seihoyn a 500 metres de l’ancienne cite, exercant des activites de guide et d’artisanat.

Au programme pour la suite: on quitte Petra direction le desert du Wadi Rum ou l’on espere faire quelques escalades!

PS: allez voir la drole de bestiole sur la page faune-flore!

J 130 - Petra, bienvenue chez les Bedouins dans Blog sfjceq

2lm7yw9 dans Blog

29pp4x1

25p48jp

ru431g

b51ovo

352r7o1

2hheqzm

2el87l1

6nv783

2napqie

2ywwjll

2rqn22e

30igcyh

6982

 

J 126 – Mer Morte et Petra, Jordanie

Samedi 15 novembre 2008

Petra, depuis le temps qu’on en entend parler… eh bien on y est! Visite prevue demain.

On ne s’est pas ennuyes depuis Amman, capitale de la Jordanie. Comme prevu Olivier, notre pote de l’Astrolabe, nous y a rejoint en avion pour trois semaines. On ne s’y est pas eternise, les grandes villes ca commence a nous raser serieusement, bruit, voitures, monde, etc… Ceux qui nous connaissent comprendront!

J 126 - Mer Morte et Petra, Jordanie dans Blog Image00001

A peine sortis de la ville, apres quelques kilometres se profile un grand vide a l’horizon du plateau. Le bout du Monde aux confins d’une Terre plate  comme je me l’imaginais gamin. Une faille geologique, le grand Rift, qui n’a d’egal en profondeur que le gouffre d’incomprehension separant les deux peuples riverains. On plonge a flanc de collines sur plus de mille metres pour se retrouver a l’altitude zero, au millieu d’un decor desertique d’une autre planete, grandiose comme les mots ont du mal a exprimer: a nos pieds, encore 400 metres de ravins multicolores se jettent vertigineusement dans la Mer Morte. A droite, la vallee du Jourdain ou le Christ fut baptise par St Jean. Plus loin perdues dans les brumes de l’horizon, les montagnes Palestiniennes et Jerusalem d’ou parviennent quelques bruits d’explosion assourdis. Impresionnant, tout simplement! La route n’en finit plus de descendre vers le point le plus bas de la croute terrsestre, la ou la plaque Africaine s’eloigne doucement de la plaque Asiatique.

Image00002 dans Blog

Image00003

 Descente dans les entrailles de la Terre

Enfin en bas, on tente l’experience rigolotte de se baigner dans la saumure: on flotte comme des bouchons de liege! Dans la soiree, acompagnes d’un autostoppeur russe qui connait le coin comme sa poche, on decouvre le petit paradis local dans la montagne: Imaginez plutot une vasque d’eau tiede entouree de palmiers et de roseaux ou se jette une cascade, avec une grotte d’ou sort de l’eau a 45 degres, le tout sous la pleine lune evidemment. Manque que quelques sirenes pour que ca soit parfait! Dans ces conditions on a du mal a aller se coucher…

Image00004

 Ca flotte!

Image00005

Image00006

 Welcome to paradise, sous la pleine lune (avant l’averse)

Image00007

 Welcome to hell (apres l’averse!)

Le lendemain matin on a la chance d’assister a un phenomene aussi etrange que rare: une grosse averse sur la Mer Morte. Quelque minutes apres la fin de la pluie, les Wadis se mettent a charrier de veritables coulees de boue descendant de la montagne. L’eau douce, moins dense, s’etale sur la mer comme de l’huile sur la soupe en d’immenses taches ocres multicolores. Puis le soleil sort illuminer tout ca, c’est magnifique!

Image00008

 La mer Morte qui se prend pour la mer Rouge

Apres avoir longe la Mer Morte, traverse quelques zones industrielles et agricoles et remonte 1700m dans le Tafila (ou ca caille mais loin des mouches et autres moustiques) et bu quelques thes avec des Jordaniens hospitaliers (J’elague sinon demain on y est encore. D’ailleurs c’est mon metier!) on se retrouve donc a Waddi Mousa, autant dire aux portes de Petra la merveilleuse.

Image00009

Ouah que c’est beau!

Image00010

Image00011

 Champs de tomates dans le desert (montee vers Tafila)

Image00012

 Gres rose

Image00013

Tafila

Image00014

 Vue plongeante sur la reserve naturelle de Dana

Image00015

 Chateau de Shawbak

Voila voila vous l’aurez compris on va plutot bien, Olivier fatigue un peu mais bon il suit quand meme (comme son petit velo Jordanien un peu bas de selle le lui permet; de toute maniere il n’a pas le choix!:-). Merci encore de nous suivre et a tous ceux qui laissent des messages, on ne le dira jamais assez ca nous fait carrement plaisir!

PS: pour changer un peu les photos sont de Zeitun, on attend vos compliments!

 

J 122 – Amman la Blanche en Jordanie

Mardi 11 novembre 2008

Gerard Holtz, 20H:

Mesdames messieurs bonsoir. Vende-Globe-Trotteur: Pour cette 122e journee du Vendee-Globe nous avons reussi a joindre par liaison satellite le multicoque Ineo-Suez, skeepe par Jeff Pochon avec JM Meuret a la barre; excusez nous de la qualite mediocre de la liaison; Comment se passe la course, JM?

<>.

Bien, merci JF, et encore desole pour la liaison decidement foireuse… Quant aux autres concurents encore en mer: Francois sur Kdofoto a choisi un route plus a l’ouest et conserve une avance precaire, et Bruno et JB sur La Route de l’Olivier possedent un retard d’un bon millier de miles mais rien n’est encore joue! Quelques images maintenant:

J 122 - Amman la Blanche en Jordanie dans Blog 37jfs

121fmn8 dans Blog

 Arosage par aspertion: une aberration dans le desert: 80 pour cent d’evaporation…

n6q0de

 20 noeuds sur mer d’huile…

20077eo

 Ocean de pierres ocres

2ntk3d1

Village Jordanien: 12eme pays!
2q1asnp

2mhcvaa

 Amman: le Souk des fruits
o5qkn8

 Avec nous ce soir: Zeitun le nouvel arrive et Saad notre guide Jordanien improvise.

J 119 – Escalade a Damas (Syrie) et autres perigrinations…

Samedi 8 novembre 2008

Salaam aleikum! Nous revoila apres qq jours d’absence esperons pas trop inquietante pour vous!

Bon encore une fois il y a baucoup a dire sur nos dernieres  aventures dans cette Syrie decidement bien surprenante; commencons donc par le debut!

On n’etait pas bien loin, une vaingtaine de km de Damas a peine a vol de faucon, sur un site d’escalade equipe et frequente par quelques fonctionnaires de l’ONU et autres ingenieurs des compagnies petrolieres de passage dans la capitale Syrienne. Un site decidement magnifique, une barre de dalles d’un calcaire parfait et abrasif plantee dans un decor montagneux pas vilain ( juste un peu saccage par les millitaires qui creusent des trous partout, proximite de la frontire libanaise oblige…). Un site que je pense peu d’europeens et a fortiori peu de Francais ont eu l’honneur de connaitre, et que nous avons deniche grace au bien pratique Web.

J 119 - Escalade a Damas (Syrie) et autres perigrinations... dans Blog 2a947l3

 Que c’est bon de re-grimper!

2ntha9g dans Blog

La falaise de Monte Rosa

2wqefsj

 

Donc comme on etait bien, on s’est eternise dans le coin quatre jours entiers, et tant pis pour le Liban qui fera l’objet d’un autre voyage Inch’Allah. Quatre jours dans la montagne, sans gaz pour cuisiner et sans abri, comment avons nous survecu?

C’est la qu’intervient la desormais legendaire hospitalite Syrienne: premier soir, passant devant une mini echoppe comme il s’en trouve partout au bord des routes, celle-ci a quelques coups de pedale de la falaise, on adopte notre strategie maintenant bien rodee: on leve le pied, jetant l’air de rien un oeil debonnaire et un poil  interrogateur avec une nuance d’hesitation vers le petit groupe d’hommes buvant paisiblement le the sur la terasse. Une fraction de seconde plus tard retentit le classique « Allah wah saalan! » Welcome welcome » et on se retrouve assis avec eux a debiter notre discours habituel « Anam Franca bicyclet Franca Souria arbaa chaer, Souria kwayes, etc etc etc… » (z’avez vu on parle l’Arabe couremment maintenant:-).

Quand on sort notre « adame jebel kaima » (on dort sous la tente dans la montagne), on se retrouve illico invite  par un jeune macon, Ahmed. 10mn de trail dans la montagne et on est dans sa rustique demeure (pas d’eau ni de jus) a lui donner un cours intensif et majistral de langue anglaise. On est toujours surpris par l’avidite d’apprendre et de s’ouvrir au monde manifestee par les jeunes Syriens, et content de partager nos modestes connaissances avec eux pour un moment.

Ah mince  je me suis gourre dans la chronologie, c’etait le second soir! Le premier, guides par notre fidele bonne Etoile comme les bergers vers Bethleem, on a atterri dans un petit bled (Al Dimas) ou notre ami Malik apres nous avoir offert le poulet (entier!) dans sa gargotte nous offre la nuit sur ses canapes! La guerre c’est pas bien et sur laTerre on est tous pareil, telle est sa saine philosophie, bien plus rependue que vous ne l’imaginez dans ces « pays arabes ».

Troisieme jour, ayant decidement envie de voir le ciel etoile au moins une fois, on arrive a se faire assez discrets pour dormir dehors, mais on se les pele un peu. Digression sur la meteo de desert: on grille  et on seche sur place le jour tellement l’air est sec et le ciel bleu, et on congele la nuit, sans transition!

Le lendemain, apres un debut de soiree un peu morose dans un falafel anonyme, par un concours de circonstance tout a fait fortuit quoique a peine provoque, on se retrouve embrigade dans notre aventure la plus improbable: le mariage d’Abdalah!

Entendez par la une ceremonie des plus fastueuses dans le style arabe qui nous etait jusqu’alors inconnu. Un peu ahuris on se laisse guider et trimballer par notre nouvel ami Ali et sa bande de potes (dont un autre Ali rouquin et blagueur comme un irlandais). On est pris en charge de A a Z, c’est incroyable. On nous introduit dans une cour recouverte de tentes ou president des chanteurs et musiciens improvisant des morceaux racontant l’histoire familiale. Plus d’une centaine de personne sont la, les anciens au premier rangs, les jeunes dansant en ronde autour du futur marie revetu d’une toge blanche et les gamins agglutines autour de nous. On est accuelli comme si on etait de la famille, avec une attention,une sympathie et une generosite spontannee, gratuite et non feinte meme pas immaginable chez nous!

On a un peu chaud aux oreilles un peu plus tard quand ils sortent les petards (des vrais, pas pour les gamins: AK47, Beretta, automatiques et autres calibres) et se mettent a tirer en l’air sans retenue! Rassurez vous, rien d’hostile, simplement la tradition pour celebrer les grandes occasions nous explique-t-on. Les gamins par contre lancent des petards puissants comme des grenades, et des pois-chiches en guise de riz. Le feu d’artifice apres tout cela fait un peu ridicule… Rajoutez la sono a 150Decibels et vous comprendrez qu’un a de la chance de pas avoir fini sourds comme des pots!

Pour finir la description des lieux: des jeunes en costard circulent en permanence entre les rangs, charges de cafe, the, bombons, cigarettes… Il y a meme une entreprise a narguiles! Par contre, quid des femmes dans tout ca? On nous explique qu’elles aussi font la fete, mais de leur cote, et elles restent invisibles.

Plus tard on traverse la ville dans un bruyant defile pour aller chercher des montagnes de fruits savemment et artistiquement empiles et des cadeaux pour Abdalah. Quelle aventure, et quelle ambiance! Faut dire que les Syriens savent faire la fete, a leur facon, et ils s’eclatent! Et notez: sans une goutte d’alcool ni une once de drogue, seulement la joie d’etre ensemble, oncles, freres, cousins, amis cyclistes francais et autres neuveux! Pas la moindre escarmouche, malgre l’excitation ambiante et les armes omnipresentes. Au premier rang, le pope du village discute le bout de gras avec l’Imam, bras dessus-bras dessous! Croyez nous, nous occidentaux avons baucoup, enormement a appendre de ces peuples la, et nos fetes a nous nous paraissent bien fades et depravees a cote de celles-ci. Quel domage que l’image du monde arabes soit chez nous aussi faussee et negative…

ff9z5j

 Un futur marie bien arme!

n5izvt

Seance rasage avant de passer la bague au doigt

ifa8p5

 C’est l’heure du casse croute!

Le lendemain, apres un repos bien merite dans la maison de l’oncle d’Ali (d’un autre standing que celle de notre ami d’avant-hier) on remet ca car la fete dure deux jours. Entre deux sequences musicales, nos amis nous emmennent dans la montagne decouvrir un beau point de vue sur la vallee et quelques tombes antedilluviennes creusees a meme le rocher.

1zqcyzl

 Dans la montagne au dessus de Zabadani

671a9y

 Pharaon dans sa tombe

n2ij9e

 Le prophete Moise et son pote Elie en pleine meditation dans la montagne

53a3dj

Un ane sur un autre (oh pardon Jeff ca m’a echappe!)

Dans la soiree, on se retrouve brutalement sur nos velos (on ne sait pas trop comment vu qu’on ne decide de rien! On ne fait que dire oui ou non a ce qu’on nous propose, en general sans rien comprendre!), on dit adieu a tout le monde et on se casse sur l’autoroute. A la nuit tombee on se dit qu’il serait plus prudent d’attendre le matin pour rejoindre Damas, on mange un chawarma (offert) au bled d’Al Yafour et on creche sous la tente, un peu enerves par un clebs qui a du avoir un cancer de la gorge, ce qui ne l’empeche pas d’aboyer.

Puis on se retrouve a aujourd’hui (ouf j’en avais marre d’ecrire devant l’ordi!) a Damas sous une epaisse couche de pollution. Visite de la Mosquee des Omeyades, 8eme sciecle. Une des plus belles du Moyen-Orien. Des foules de pelerins  animes d’une foi qui impressionne se pressent pour toucher le mausolee du prohete Yayah, tandis que d’autres entrent carrement en transe en ecoutant les chants des imams. Ensuite on deambule dans les souks au petit-bonheur-la-chance, pour finir epuises dans un cafe populaire tranquille devant une chicha. Ajoutez un bon hammam pour se decrasser d’une semaine sans douche et une seance « Internet » de quelques heures et vous obtenez deux types completement cuits (mais pas cuites!) et qui vont dormir comme des bebes!

ighj40

 Que c’est choutte la ville…

25f0dgj

 Le souk de damas sous les etoiles a 10h du mat!? Illusion…

2wf1ilu

L’une des portes d’entree de la mosquee des Omayyades

2gu0e40

 Femmes priant tournees vers la Mecque

1zovrm0

Mausolee (reliquaire) du prophete Yayah

2u6fr5t

Colonnes

1zd6gsl

Cour interieure de la Mosquee des Omayyades

PS: pour tous ceux qui s’immagineraient qu’on va ecrire un best-seller remake de Lawrense d’Arabie, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil. N’avez qu’a venir avec nous et le faire vous meme! Le blog et les photos c’est deja pas mal, non? Allez oubliez ces mauvaises idees et pensez plutot a nous garder la neige au frais car on arrive! Et pensez aussi a l’association UMEN car decidement les dons bloques a 80Euros ca ne le fait pas… (ici c’est le salaire de 15 jours, alors 10Euros de plus chez nous c’est gagne en 1h!)

 

 

J 113 – Le Krak des Chevaliers

Dimanche 2 novembre 2008

Nous avons quitte Palmyre, apres une journee de farniente qui a permis a Jeff de bien se requinquer de sa grosse « tourista » tandis que j’explorais les falaises alentours

J 113 - Le Krak des Chevaliers dans Blog 15gtret

 Tiens JF t’as change de velo?
2uemafm dans Blog

30hvmnk

qqnw2s

3094kes

 Rocher splendide mais helas ingrimpable car trop friable, pres de Palmyre

Le minibusbus (folklo les velos sur le toit!) nous a ramennes a Homs et de la nous avons enfourche les biciclettes pour 50km d’A64 sur le plateau de Lannemezan. Apres la rampe de Capvern nous decouvrons LE chateau fort medieval du Proche-Orient: l’illustrissime Krak des chevaliers, construit en partie par le Compte Raymond de Saint Gilles de … Toulouse (mais oui, nos ancetres sont venus jusqu’ici, rappelez-vous, les croisades bien sur!) vers le 12eme sciecle et tenu plus tard par les Hospitaliers de Saint Jean de Jerusalem, les memes qui tenaient… l’Hospice de France (chez nous!).

Rajoutez un peu d’herbe vert fluo (les pluies de la semaine passee on fait fleurir les cailloux) et quelques clochers d’eglises (c’est bizarre, ici les femmes ne sont pas voilees, remarque Jeff; on est dans un village de chretiens et pas mal de gens portent meme la croix!) et on se croirait presque chez nous, ca fait plaisir!
2eyggi1

 Le Krak des Chevaliers dans toute sa splendeur matinale

Apres une bonne nuit a la belle etoile, la premiere depuis longtemps, on visite le chateau, on deambule et on se perd avec temerite et determination, frontale en main, dans les salles et galleries uniquement eclaires de lumiere naturelle. Apres avoir jete de l’huille bouillante sur les asaillants et mange un sanglier roti a la table ronde des chevalliers, un peu emeches par le vin qui coule a flot, on part bravement escalader la tour de la fille du roi pour delivrer ladite princesse.

Bref, apres moultes peripeties et rebondissement, enchantes de la visite, le WE termine, on se retape l’A64 en sens inverse, jetant un oeil envieux a notre droite sur les premieres neiges saupoudrant l’Aneto, euh les Monts du Liban pardon. Ca sera pour la prochaine fois car nous decidons de faire l’impasse sur ce joli petit pays et de rejoindre Damas ou nous sommes actuellement, et demain explorer quelques sites de grimpe prometteurs. Enfin on va pouvoir tester nos doigts tous neufs self made revetus d’une nouvelle peau dure conne de la corne. Ca commencait a nous manquer depuis Antalya!

6ggztg

r9luoh

mw40n5

 Nef gothique devant la salle des Chevaliers
n1wjgx

25i3xx3

 Paysages verdoyants aux alentours du Krak
208zfx5

Z’avez peut etre remarque dans le message, c’est pas qu’on ait le mal du pays, m’enfin tout le monde nous dit qu’il neige des pizzas sur les Pyrenees, alors ca commence a nous travailler severe de la cervelle! Mettez la au frais pour qu’il en retse assez (la neige, pas la cervelle) pour skier a notre retour (soit dit en passant, prevu en avion pour le 13 Decembre sauf greves des transports aeriens, crise petroliere majeure ou autre tuile de ce genre, sans quoi on trouvera bien quelqu’un au souk pour nous vendre un tapis volant (hors de prix mais ca marche, Walha azrim!…)