Bienvenue sur le blog d’Escalhandi!

26 juin 2008

 

Qui sommes-nous?
Escalhandi? C’est quoi?
Comment nous contacter?
Comment laisser un commentaire?

Donnez à l’association UMEN!

ARCHIVES: (consacrees au voyage et aux sites d’escalade autour de la Mediterranee)

Croatie (sites: Vela Draga)Croatie (sites: Dabarski Kukovi, Packlenica, Hvar); Egypte, debut (site: Sinai); Egypte, fin; France (sites: Caroux, Fauzans, Buis-les-Baronnies, Oriperre, Dntelles de Montmirail, Queyras) ; Grece (sites:  Meteores, Pyli, Kalymnos, debut); Grece (site: Kalymnos, fin); Italie (sites: region de Lecco, lac de Como, Dolomites); Montenegro, Albanie, Grece (sites: Kalymnos); Slovenie (sites: Kamink, Kotechnik); Syrie, debut; Syrie (site: Damas); Syrie, fin; Turquie (sites: Olympos, Antalaya Geykbayiri)

Brèves nouvelles:

Total des dons pour UMEN: 120€

31 Juillet: Mise en place d’un partenariat avec l’association UMEN (« Univers Montagne Esprit Nature »)

30 Juillet: Sur ce blog, une nouvelle page dédiée aux photos de faune et flore!

30 Juillet: Nous remercions notre sponsor, Ineo-Suez, qui nous soutient avec un chèque de 1000 €, ainsi que des polaires et tee-shirts! Merci aussi à Vincent, le frère de Jeff sans qui celà n’aurait pas été possible.

26 Juin:  Voici un lien vers un super lexique de l’escalade qui vous aidera a comprendre notre charabia de barbares!

 

J 153 – Louxor, ou la fin d’un voyage

12 décembre 2008

EN GUISE D’AU-REVOIR 

Louxor, nous y voila et avec elle le moment, deja, de dresser un petitbilan de ce voyage avant de vous quitter…

Eh oui, apres quelques 7000 km de velo de Luchon a Aquaba en Jordanie, un peu de bus et de train,  quelques kilometres d’escalade en cinq mois exactement et plein de rencontres et de peripeties, il est temp de rentrer a la maison et de retrouver nos familles, amis, travail (faut bien gagner un peu de fluss entre deux trips!), nos petits « chez-soi » bien douillets au coin du poele et… la neige et les planches pour aller dessus!!!

Bon on va pas pleurer, meme si Jeff aurait bien continue comme ca une annee entiere, on est quand meme contents de rentrer dans la plus belle region du plus beau pays du monde, je veux parler de nos cheres montagnes bien sur…

Que dire en conclusion? Quand on relit notre projet initial, on se rend compte que tout ce qui etait prevu n’a pas ete realise, notemment en ce qui concerne notre idee de reportages au sujet des pays traverses et des personnes hanicapees. Il faut admettre qu’on a eu les yeux plus gros que le ventre en voulant tout faire a la fois! Le quotidien du cyclo-voyageur en effet n’est pas si simple qu’on peut se l’imaginer, comme vous l’avez constate un peu en suivant ce blog. Pedaler, grimper, bloguer, se reposer et surtout gerer le quotidien nous a occupe presque sans repit (d’autant plus que rien n’avait ete prevu d’avance, partis « a l’arrache » il a fallu sans cesse improviser et s’adapter). Alors que faire un  reportage necessite baucoup de  temps et un investissement personnel en recherche et en communication. En gros, c’etait la grimpe ou le reportage, on a choisi…

Par contre, et je veux insister la dessus, cela a ete je pense un grand succes pour Jean-Francois. Ce voyage qu’il a realise etait pour lui un reve longtemps inacheve. Succes car bien sur on est arrives au bout, nos ambitions de grimpe ont ete comblees, mais surtout car il a demontre aux yeux de tous ses capacites a realiser quelque chose de difficile et a s’adapter a toutes les situations ou il a fallu gerer aussi bien physiquement que psychiquement, et ce malgre sa « maladie ». Je peux temoigner avoir constate au fil des semaines ses efforts et son evolution plus que positive, je pense que ca restera pour lui (et pour moi aussi) une enorme experience; a tel point qu’on pense bien remettre son statut en question apres notre retour, c’est notre prochain challenge!

A propos du blog, on vous remercie pour vos 4600 visites et les 273 commentaires qui nous ont toujours fait plaisir et incites a continuer en postant toujours plus de photos chaque fois que cela a ete possible. On espere vous avoir fait rever et voyager loin d’un quotidien pas toujours rose, c’etait la notre seule ambition! Le blog reste en ligne, vous pouvez naviguer en cliquant sur les archives en haut de la page.

Pour les voyageurs et grimpeurs, on reste a votre dispo pour toute info pratique sur les sites traverses.

Reponse a une question souvent posee: une projection de photos est prevue mais pas encore programmee (trier et travailler sur plus de 5000 photos ca se fait pas en un jour!).

A bientot pour un autre voyage avec l’Astrolabe! Inch’Allah

JM et JF

LOUXOR, DERNIERE ETAPE

J’allais oublier le drnier article!

Apres le Caire ou on a passe une soiree sympa dans les rues plutot animees et grouillantes (euphemisme) pour la fete du mouton, et une journee entiere debout dans un train bonde, on s’est installes au Salam Camp au bord du Nil, en face de Louxor, un havre de paix avec un accueil sympa d’Ahmed, autour du feu comme on aime. Deux pyreneens plutot cool, Michel et Jacques sont la, on se sent deja un peu chez nous!

Les jours suivant, quelques visites pour la forme de sites grandioses et celebrissimes qui nous laissent bouche bee (temple d’Hashepsut, vallee des Rois, Karnak) et desossage complet et emballage du velo de Jeff; derniers prepratifs quoi! Demain decollage, Inch’Allah…

J 153 - Louxor, ou la fin d'un voyage dans Blog 2j0idc6

Fete de l’Aid dans les rues du Caire

5ma1rn dans Blog

Temple de Louxor by night

mrctug

9tdd9t

9tdd9t

Temple d’Hashepsut

263bgc9

Temple d’Hashepsut

24msz1i

Champollion, il etait tres fort…

2icbf60

Temple de Karnak, grandiose

ibmhbd

Enorme, le Ramses!

15883mp

 

J 149 – Du Sinai aux pyramides: retour aux temps bibliques

8 décembre 2008

Nous voici au Caire, eh oui ca sent la fin, deja!

Comme vous vous en doutez, dur dur de trouver un ordinateur valable depuis de dernier post, mais ca y est c’est fait, voici les nouvelles (pas tres fraiches).

Depuis que nous avons quitte la Jordanie se sont succedees des journees… comment dire… differentes et contrastees, entre petites « galeres » desagreables et bons souvenirs. Pour comprendre ce qui suit, il faut aussi savoir qu’Olivier s’est gentiement charge de la mission de rapatrier mon velo avec lui, j’ai donc herite de celui, made in Taiwan, qu’il a achete a Amman. Et pour parler franco: c’est une catastrophe ambulante en decomposition permanente!

Depuis Aquaba, ville cotiere en zone franche au sud de la Jordanie, on decouvre la mer Rouge, qui (deception…) n’est pas rouge du tout mais bien bleue. Et en guise d’adieu, la Jordanie nous gratifie de quelques crevaisons successives (apres la tombee de la nuit de preference tant qu’a etre emmerdes), le lendemain de quoi on se soumet de bien mauvaise volonte et humeur au raket en regle de la compannie AB Maritime (ABominable Maritime). Entre papiers, taxes, attentes, embarquement, re-attente, douannes diverses, on se fait alleger de quelques 160 US Dollars et on perd la journee pour traverser un bras de mer de 20km. Et ils osent appeller ca « Fast Boat » (1H)… On est un peu furax (surtout moi JM). Heureusement on retrouve a bord notre ami Marco, qui arrive d’Italie a velo ainsi que Kevin de Miami (Site: www.kevinkoski.com/blog).

On debarque a la nuit tombante a Nuweiba, welcome in El Masr. Le lendemain, journee poireauttage, rasage de barbe (a tous les sens du terme), plage sans conviction, ya pas grand chose a voir.

J 149 - Du Sinai aux pyramides: retour aux temps bibliques dans Blog 30auglk

Surlendemain, le bus qu’on nous avait gentiement promis n’est pas au rendez-vous, c’etait de l’intox, le gars au guichet n’a pas du aimer qu’on perturbe sa sieste. Du coup on se fait delester de 340 Livres (= 340F) pour rejoindre Ste Catherine en taxi. Tarif excessif bien sur, mais comme ils savent qu’on n’a pas le choix… Hors de question de monter la haut (110km de desert) a velo avec une chambre qui fuit, un pneu a la toile, un frein casse et une pedale idem. D’ailleurs les flics omnipresents en Egyte nous auraient certainement mis un veto au premier check-point. A propos des gendarmes et autres millitaires, il sembleraient qu’ici ils soient particulierement betes et incultes (je sais, chez nous aussi, mais ici c’est le comble!) mais pas vraiment mechants. Juste casse c….s).

Revenons a nos moutons: Ste Catherine, Farage Fox Camp, c’est le camp de base pour gravir le Mont Moise, celui ou l’illustre Prophete recut de Dieu en personne les fameuses Tables de la Loi  (les 10 commandements), evenement qui changea le cours de l’histoire et des religions. Lieu mithique et mystique s’il en est.

Partis a 4h30 du mat’,  apres avoir gruge le check-point (ils voulaient nous imposer un guide a 80 Livres!) on atteint le sommet pour assister a un lever de soleil assez fabuleux, quoique un peu trouble par une nuee de touristes et pelerins. Apres quoi on enchaine par des coins parfaitement desertiques et deserts par le Mont Sainte Catherine, point culminant a 2600m d’ou on peut admirer tout le Sinai et les deux bras de la Mer Rouge en meme temps. Paysages de roches granitiques dechiquetees par l’erosion a l’infini, couleurs saturees, panorama a des centaines de km a la ronde (jusqu’a l’Arabie Saoudite et l’Egypte continentale). On se regale, et on prend le temps. Silence assourdissant et soleil.

szampc dans Blog

Tafonis granitiques

2uhsr5k

Lever de soleil depuis le Jebel Musa

17rg5i

 Non loin de la source de Moise

9qbafb

 Le Mont Moise a droite

otdzcn

Mt Moise

On quitte a regrets le Fox Camp Bedoin, un coin comparable a Olympos en Turquie, ou l’en se sentait bien le soir autour du feu a discuter avec quelques bedoins et voyageurs de passage. Faudra revenir pour grimper, il y a du potentiel!

En bus on atteind la reserve naturelle de Ras Mohammed a quelques encablures de Sharm el Sheik (ville hyper touristique, un des centres mondial de la plongee sous-marine) a la pointe sud de la peninsule du Sinai. Un peu enerves par les entubages divers et varies sur la monnaie que l’on subit de la part de quelques Egyptiens qui ne suivent pas toujours le Coran a la lettre… Ils s’immaginent qu’en Europe il pleut de l’or… Enerves aussi par un bon nombre de crevaisons et quelques flics bornes… Mais enfin la mer est belle et on passe une journee de farniente a barbotter dans un veritable aquarium: Des poissons partout, de toutes les couleurs, il faut le voir pour le croire!

2rz9en6

 Non loin de Ras Mohammed

Etape suivante: le soir meme on rejoint le Caire par 6h de bus a fond, et on s’installe sans mal au Dahab Hotel, a ciel ouvert tout en haut d’un immeuble de 7 etages; bonne place!

Le Caire, dixit Jeff, c’est comme un roquefort: ca prend du temps, c’est moche, ca pue, apres un moment ca se met a grouiller mais qu’est-ce-que c’est bon! Le fait est qu’on se regale a deambuler dans les rues, un vrai bain d’exotisme d’autant plus que c’est aujourd’hui la fete de l’Aid. Autrement dit circulation acceptable, et surtout, (Ames sensibles : sautez trois lignes) le spectacle assez ahurissant un peu partout dans les quartiers populaires, de dizaines de veaux et moutons en train de se faire couper la gorge et depecer en pleine rue! On croit rever!

s12o14

Il y avait encore plus trach mais on n’a pas ose…

npmb2d

 Le Caire, c’est la zone

2e5sbcg

Pont sur le Nil

20g1a2b

Inutile de preciser aussi qu’on est alles jeter un oeil aux pyramides de Giseh au pied desquelles on se sent si petits. Mais comment ont-ils pu monter ces blocs de calcaire et de granites aussi haut, et les ajuster de maniere si parfaite? Le mystere persiste…Jeff dit: « enfin ce sont elles, sacrees et immuables dans le temp; on attendrait des heures entieres en meditation qu’elles decollent de terre pour nous ».

Sur ce, RDVS a Louxor!

oa7s44

Un bloc = 2m X 1m… cela laisse reveur.

102lc42

2ib011h

 Ajustement parfait des blocs de granite qui recouvraient entierement les pyramides
nv1jer

2e6c1o6

PS: Nouvelle actualisation de la page Faune-Flore!

Wadi Rum: enfin les photos de grimpe!!!

8 décembre 2008

Hi!

Enfin depuis le Caire on arrive a envoyer quelques photos en retard, enjoy!

Wadi Rum: enfin les photos de grimpe!!! dans Blog 293iyas

Zeitoun dans le Siq de « Hemmad’s Route« , AD+

3325gg1 dans Blog

Lever de soleil depuis Jebel Rum, 1754m: sublime!

2v9uqed

Coucher de soleil depuis le meme endroit: innoubliable!
1zoycl1

Burdah Bridge
30myi2w

Waou!
2j5hu7o

Belle vue, non?
2hnxcgh

 Derniere longueur technique de « The Beauty », 5+ :friend # 5 requis

2vrxt7a

Dulfer en diedre-fissure, ou le bonheur de grimper
2hs7n0j

 Pas d’adherence en 6b, faut pas zipper!
v8pu08

JM un peu inquiet au pied de « Star of Abu Judaidah »
og9md5

 JM, rassure, se regale un peu plus haut!
11w4mu0

Vue imprenable depuis le R2 de « Bal du chameau »
2a4wwf7

Saaaalam aleikum my friend!
2vjv7s7

 Les auteurs by themselves
2r77tio

No comment
123bhfn

Du IV aerien dans « le bal du dromadaire »
se9kwn

 Jeff s’essaye au bloc
jt3qwy

 Un pet de pub pour Lasportiva (envoyez la monnaie!)
iw6o9w

Ya d’l'ambiance, la…
f1cyer

 Jeff le nez dans le guidon derriere notre ami d’un jour, Kevin de Miami: 16 mois deja de velo autour du monde! Respect, il n’y a pas a dire, ils sont forts ces americains. Objectif: la biere a Aquaba!

 

Wadi Rum, photos

3 décembre 2008

Les connections du Moyen Orient n’étant visiblement plus ce qu’elles étaient, je poste quelques photos du Wadi Rum en attendant que JM puisse mettre les siennes.

Jebel Rum:

Wadi Rum, photos dans Blog wadi23

wadi3 dans Blog

wadi15

wadi22

wadi13

wadi12

wadi4

wadi14

wadi5

wadi11

wadi6

wadi7

wadi9

wadi10

et autres pérégrinations:

wadi20

wadi19

wadi26

wadi24

wadi25

wadi2

wadi18

wadi8

wadi21

wadi1

wadi16

wadi27

wadi17

wadi28

Désolé pour les commentaires plus que sibyllins, j’espère que les photos parlent pour moi. Mes doigts ne se sont pas encore fait aux températures polaires de la France ;-)

Olivier

J 142 – Wadi Rum ou le paradis de l’escalade classique

1 décembre 2008

Salaam aleikum!

On reprend l’antenne apres un long silence aussi profond que le silence du desert (a peine trouble par le suave blaterement des dromadaires (cf le brame du cerf!)  et l’appel du Muezzin a des heures indues). C’est juste qu’on avait pas acces a internet a Rum village qui fut notre camp de base durant ces 10 jours exeptionnels.

On a vu que cela vous a laisse le temps de poster de nombreux commentaires  qui nous on fait bien plaisir. En effet, savoir que ce blog vous aura permis une petite evasion de votre quotidien pluvieux et parfois monotone nous rechauffe le coeur car c’etait bien la l’objectif!

Quelques mots sur le Wadi Rum a present, pour ceux qui n’en aurait jamais entendu parler: Il s’agit d’une reserve naturelle dans le desert du Sud Jordannien carrement unique au monde. Immaginez un immense desert de sable et de dunes ou se trouvent posees d’enormes pates de montagnes multicolores aux parois abruptes, vertigineuses et entrecoupees de canyons, scutlptees par l’erosion de formes les plus delirantes, gigantesques chanterelles superposees aux lamelles de gres ou gros millefeuilles recouverts d’un coulis de chocolat (la, on sent notre frustration culinaire grandissante a l’approche de Noel en famille!).

L’escalade ici est quelque chose de fantastique, un melange d’Utah (USA) et de Dolomites dixit Wilfried Colonna, l’inventeur du site. Escalade libre, classique, engagee, esthetique et technique au possible, le summum, mithique. En arrivant on craignait de ne pas pouvoir grimper, faute de materiel specifique (Friends et coinceurs, les voies n’etant pas equipees), mais heureusement apres quelques jours d’errance on a rencontre quelques francais bien sympas qui nous ont sauve la mise en nous pretant tout le matos necessaire. Un grand merci donc a Francois le guide Grenoblois et a la joyeuse troupe de Marseille/Grenoble/Paris, le club des Cinq emmenes par Olivier.

 Donc apres s’etre installes dans une chambre chez Mohamed Sabah (fort recommendable: nuit a 3JD/personne avec possibilite de cuisinner), on est partis tous trois explorer les alentours. Le premier jour, une petite rando de reconaissance non loin du village a travers un canyon et des dunes nous laisse ahuris et pantois devant la beaute des paysages, bien mieux que ce qu’on immaginait. L’harmonie des couleurs, des formes, des lumieres et du silence est parfaite.

Le lendemain et le jour suivant, nous escaladons le Jebel Rum (1754m), point culminant du sectreur, a 900 metre au dessus du desert environnant, par une voie bedouine cotee AD+ mais carrement dure. Respect pour le chasseur bedouin Hammad qui le premier passa par la, gravissant du 5+ sans corde! Un bivouac au sommet nous permet de vivre les instants exceptionnels et memorables du coucher et du lever de soleil. C’est hallucinnant, on se croirait sur une autre planete. Univers mineral a 360 degres, pas une lumiere a l’horizon si ce n’est celle des etoiles et un scilence assourdissant. Lumieres irreelles et meme la cerise sur le gateau, le rayon vert au sunset!

Suivirent deux jours de marche dans le desert a la decouverte des differents massifs et autres arches naturelles impresionnantes avant d’attaquer les choses serieuses: cinq jours d’escalade qui resteront certainement les plus beaux du voyage. Le programme en resume: « Black Magic »(D+, 300m), « Aperitif » (D,150m), « The Beauty », (TD, 200m), « Star of Abu Judaidah » (ED-, 350m), « Merlin’s Wand » (TD, 150m), « Le bal des dromadaires » (100m, 5c+) et « Inferno » (TD, 150m). En gros, des longueurs ou se succedent diedres, fissures, murs et dalles en d’incroyables envolees vierges de spits. Seuls les relais et les rappels sont equipes, le reste se protegeant parfaitement an jetant friends et coinceurs dans les fissures. Chaque longueur jusqu’a la derniere nous semble etre la plus belle! On a trouve ici le plaisir de grimper a l’etat pur… agremente par des descentes parfois difficiles, en temoignent les cinq metres de corde restees sur place!

Je laisse la parole a Jeff qui se sent pousser la fibre litteraire!

« Imperceptible magie de toucher en plein vol en reve qui a commence il y a environ 20 ans, je me rapelle accrocher une par une les images sur le mur de ma chambre les images d’un mec aux cheveux longs, un « marginal ». Il est accroche sur les plus beaux murs de pierre des USA, Utah, Yosemite, etc… Lui c’est P.E pour les adeptes, Patrick Eldinger, celui qui nous a tous fait reve pour son escalade estethique et plus qu’efficace. Si j’avais su qu’un jour en haut d’ « Inferno » (TD,150m de fissure a mains et a doigts) j’allais ressentir le frisson skisophrenique de me dedoubler et de finir par etre lui! C’est au Wadi Rum que je comprends que tout ce parcours qui est la vie au bout des doigts est la trame de ce voyage. A tous ceux qui me connaissent ou pas: j’ai compris grace au Pere qui nous a fait a son image ce qu’est la Pierre Vivante en chacun de nous. En venant au Wadi Rum vous la trouverez aussi – j’en suis sur – Inch’Allah! »

Ce matin il a fallu decamper, helas on n’est pas d’ici et on a un avion a prendre… Une grande descente plus loin et nous somme a Aquaba, au bord de la mer Rouge!

Sur ce on vous balancera demain depuis l’Egypte une petite selection parmi les 700 photos qu’on a pris sur place!(c’est pour dire si c’etait beau!). Ici pas moyen la connection est trop mauvaise…

Wadi Rum, ennivrant…

27 novembre 2008

Olivier’s speaking: J’ai laisse JM et Jeff a Rum Village et laisse un message d’Aqaba. On n’a pas pu vous donner de nouvelles depuis Petra, peut etre le temps de se remettre de la claque visuelle que l’on a pris en se promenant dans le Wadi Rum. Ici le muezzin chante un peu plus fort, entrant en raisonnance avec les incroyables montagnes alentour. Je pourrais user de superlatifs mais je laisserai les photos parler d’elles meme, lorsque JM les postera en arrivant a Aqaba… Pour faire court, on ne pensait une telle palette de couleurs possible uniquement dans les dessins animes.

A propos de nos chers grimpeurs au fait, justement ils grimpent ! Apres avoir remue tout le village pour trouver quelques « amis » (« friends » dans le jargon), ils ont attaque les choses serieuses par Black Magic. Tres bonnes impressions. Aujourd’hui Aperitif pour commencer puis The Beauty. Enchainement de classiques donc. Pour la suite, ils comptent rester 2 jours de plus s’ils trouvent le materiel adequat. En guise d’echauffement, ils m’ont hisse sur une voie sous-cotee, Hammad’s route au Jebel Rum. Bivouac au sommet naturellement. Vue incroyable. Vivement les photos !

J 130 – Petra, bienvenue chez les Bedouins

19 novembre 2008

Nous voila toujours a Petra apres trois jours de visite intensive. Ou plus precisement devant l’ordi de Nawaf, guide bedoin qui nous a aimablement invites a passer deux nuits sous sa tente, avec feu de camp et mansef (plat typique) a la clef! Eh oui, parfois la modernite rejoint la tradition de maniere pas forcement incompatible!

Place aux impressions de Jeff: « Impression de se fondre dans un paysage extremement mystique dans certain endroit du site ou la rencontre avec des nabateens au detour des canyons avec une imagination exacerbee est possible. »

La plume a Olivier maintenant: « arrives par un chemin detourne, quel choc de decouvrir ces maisons troglodytes creusees dans une falaise de gres offrant une palette de couleurs incroyable. Symbiose parfaite entre beautes naturelles et science humaine. Que ne donnerait-on pas pour voir cette cite vivante, pour revenir au temps des Nabateens et se rendre reellement compte de la puissance des lieux. On arrive ensuite sur les grand monuments religieux dont la facade fait corps avec la paroi, melangeant tous les styles architecturaux de l’epoque avec une precision qui nous depasse. Meme les lasers d’aujourd’hui ne feraient pas mieux. Comment ont-ils pu « edifier » de tels monuments 2000 ans en arriere ? On aime a se perdre dans les differents sites et laisser notre imagination repondre a toutes les questions qui nous viennent en de tels lieux. Deux jours suffiront a peine pour visiter les grands sites alors que la cite antique s’etend sur plus de 50km2. C’est ainsi que le troisieme jour nous avons explore la Petite Petra qui complete parfaitement sa grande soeur par son caractere sauvage loin des foules. Comme dans les meilleurs films d’aventures! »

Un peu d’histoire a present: apres avoir explore l’ancienne cite Nabateenne dans ses moindres recoins, on confirme qu’elle merite bien son titre de « merveille de l’ancien monde ». Elle fut creusee en grande partie a meme la roche (gres friable) aux alentours du premier sciecle avant J.C., dans un site naturel exceptionnel et de toute beaute (canyons, rochers multicolores incroyablements sculptes par l’erosion, falaises… A l’epoque carrefour commercial de premiere importance sur la route des caravannes, elle fut abandonnee par la suite avant d’etre redecouverte il y a 200 ans par les nomades bedoins en provenance du sud de l’arabie, qui s’y installerent. Ils en furent ensuite deloges par l’essor du tourisme et vivent actuellement en majorite dans le nouveau village de Um Seihoyn a 500 metres de l’ancienne cite, exercant des activites de guide et d’artisanat.

Au programme pour la suite: on quitte Petra direction le desert du Wadi Rum ou l’on espere faire quelques escalades!

PS: allez voir la drole de bestiole sur la page faune-flore!

J 130 - Petra, bienvenue chez les Bedouins dans Blog sfjceq

2lm7yw9 dans Blog

29pp4x1

25p48jp

ru431g

b51ovo

352r7o1

2hheqzm

2el87l1

6nv783

2napqie

2ywwjll

2rqn22e

30igcyh

6982

 

J 126 – Mer Morte et Petra, Jordanie

15 novembre 2008

Petra, depuis le temps qu’on en entend parler… eh bien on y est! Visite prevue demain.

On ne s’est pas ennuyes depuis Amman, capitale de la Jordanie. Comme prevu Olivier, notre pote de l’Astrolabe, nous y a rejoint en avion pour trois semaines. On ne s’y est pas eternise, les grandes villes ca commence a nous raser serieusement, bruit, voitures, monde, etc… Ceux qui nous connaissent comprendront!

J 126 - Mer Morte et Petra, Jordanie dans Blog Image00001

A peine sortis de la ville, apres quelques kilometres se profile un grand vide a l’horizon du plateau. Le bout du Monde aux confins d’une Terre plate  comme je me l’imaginais gamin. Une faille geologique, le grand Rift, qui n’a d’egal en profondeur que le gouffre d’incomprehension separant les deux peuples riverains. On plonge a flanc de collines sur plus de mille metres pour se retrouver a l’altitude zero, au millieu d’un decor desertique d’une autre planete, grandiose comme les mots ont du mal a exprimer: a nos pieds, encore 400 metres de ravins multicolores se jettent vertigineusement dans la Mer Morte. A droite, la vallee du Jourdain ou le Christ fut baptise par St Jean. Plus loin perdues dans les brumes de l’horizon, les montagnes Palestiniennes et Jerusalem d’ou parviennent quelques bruits d’explosion assourdis. Impresionnant, tout simplement! La route n’en finit plus de descendre vers le point le plus bas de la croute terrsestre, la ou la plaque Africaine s’eloigne doucement de la plaque Asiatique.

Image00002 dans Blog

Image00003

 Descente dans les entrailles de la Terre

Enfin en bas, on tente l’experience rigolotte de se baigner dans la saumure: on flotte comme des bouchons de liege! Dans la soiree, acompagnes d’un autostoppeur russe qui connait le coin comme sa poche, on decouvre le petit paradis local dans la montagne: Imaginez plutot une vasque d’eau tiede entouree de palmiers et de roseaux ou se jette une cascade, avec une grotte d’ou sort de l’eau a 45 degres, le tout sous la pleine lune evidemment. Manque que quelques sirenes pour que ca soit parfait! Dans ces conditions on a du mal a aller se coucher…

Image00004

 Ca flotte!

Image00005

Image00006

 Welcome to paradise, sous la pleine lune (avant l’averse)

Image00007

 Welcome to hell (apres l’averse!)

Le lendemain matin on a la chance d’assister a un phenomene aussi etrange que rare: une grosse averse sur la Mer Morte. Quelque minutes apres la fin de la pluie, les Wadis se mettent a charrier de veritables coulees de boue descendant de la montagne. L’eau douce, moins dense, s’etale sur la mer comme de l’huile sur la soupe en d’immenses taches ocres multicolores. Puis le soleil sort illuminer tout ca, c’est magnifique!

Image00008

 La mer Morte qui se prend pour la mer Rouge

Apres avoir longe la Mer Morte, traverse quelques zones industrielles et agricoles et remonte 1700m dans le Tafila (ou ca caille mais loin des mouches et autres moustiques) et bu quelques thes avec des Jordaniens hospitaliers (J’elague sinon demain on y est encore. D’ailleurs c’est mon metier!) on se retrouve donc a Waddi Mousa, autant dire aux portes de Petra la merveilleuse.

Image00009

Ouah que c’est beau!

Image00010

Image00011

 Champs de tomates dans le desert (montee vers Tafila)

Image00012

 Gres rose

Image00013

Tafila

Image00014

 Vue plongeante sur la reserve naturelle de Dana

Image00015

 Chateau de Shawbak

Voila voila vous l’aurez compris on va plutot bien, Olivier fatigue un peu mais bon il suit quand meme (comme son petit velo Jordanien un peu bas de selle le lui permet; de toute maniere il n’a pas le choix!:-). Merci encore de nous suivre et a tous ceux qui laissent des messages, on ne le dira jamais assez ca nous fait carrement plaisir!

PS: pour changer un peu les photos sont de Zeitun, on attend vos compliments!

 

J 122 – Amman la Blanche en Jordanie

11 novembre 2008

Gerard Holtz, 20H:

Mesdames messieurs bonsoir. Vende-Globe-Trotteur: Pour cette 122e journee du Vendee-Globe nous avons reussi a joindre par liaison satellite le multicoque Ineo-Suez, skeepe par Jeff Pochon avec JM Meuret a la barre; excusez nous de la qualite mediocre de la liaison; Comment se passe la course, JM?

<>.

Bien, merci JF, et encore desole pour la liaison decidement foireuse… Quant aux autres concurents encore en mer: Francois sur Kdofoto a choisi un route plus a l’ouest et conserve une avance precaire, et Bruno et JB sur La Route de l’Olivier possedent un retard d’un bon millier de miles mais rien n’est encore joue! Quelques images maintenant:

J 122 - Amman la Blanche en Jordanie dans Blog 37jfs

121fmn8 dans Blog

 Arosage par aspertion: une aberration dans le desert: 80 pour cent d’evaporation…

n6q0de

 20 noeuds sur mer d’huile…

20077eo

 Ocean de pierres ocres

2ntk3d1

Village Jordanien: 12eme pays!
2q1asnp

2mhcvaa

 Amman: le Souk des fruits
o5qkn8

 Avec nous ce soir: Zeitun le nouvel arrive et Saad notre guide Jordanien improvise.

J 119 – Escalade a Damas (Syrie) et autres perigrinations…

8 novembre 2008

Salaam aleikum! Nous revoila apres qq jours d’absence esperons pas trop inquietante pour vous!

Bon encore une fois il y a baucoup a dire sur nos dernieres  aventures dans cette Syrie decidement bien surprenante; commencons donc par le debut!

On n’etait pas bien loin, une vaingtaine de km de Damas a peine a vol de faucon, sur un site d’escalade equipe et frequente par quelques fonctionnaires de l’ONU et autres ingenieurs des compagnies petrolieres de passage dans la capitale Syrienne. Un site decidement magnifique, une barre de dalles d’un calcaire parfait et abrasif plantee dans un decor montagneux pas vilain ( juste un peu saccage par les millitaires qui creusent des trous partout, proximite de la frontire libanaise oblige…). Un site que je pense peu d’europeens et a fortiori peu de Francais ont eu l’honneur de connaitre, et que nous avons deniche grace au bien pratique Web.

J 119 - Escalade a Damas (Syrie) et autres perigrinations... dans Blog 2a947l3

 Que c’est bon de re-grimper!

2ntha9g dans Blog

La falaise de Monte Rosa

2wqefsj

 

Donc comme on etait bien, on s’est eternise dans le coin quatre jours entiers, et tant pis pour le Liban qui fera l’objet d’un autre voyage Inch’Allah. Quatre jours dans la montagne, sans gaz pour cuisiner et sans abri, comment avons nous survecu?

C’est la qu’intervient la desormais legendaire hospitalite Syrienne: premier soir, passant devant une mini echoppe comme il s’en trouve partout au bord des routes, celle-ci a quelques coups de pedale de la falaise, on adopte notre strategie maintenant bien rodee: on leve le pied, jetant l’air de rien un oeil debonnaire et un poil  interrogateur avec une nuance d’hesitation vers le petit groupe d’hommes buvant paisiblement le the sur la terasse. Une fraction de seconde plus tard retentit le classique « Allah wah saalan! » Welcome welcome » et on se retrouve assis avec eux a debiter notre discours habituel « Anam Franca bicyclet Franca Souria arbaa chaer, Souria kwayes, etc etc etc… » (z’avez vu on parle l’Arabe couremment maintenant:-).

Quand on sort notre « adame jebel kaima » (on dort sous la tente dans la montagne), on se retrouve illico invite  par un jeune macon, Ahmed. 10mn de trail dans la montagne et on est dans sa rustique demeure (pas d’eau ni de jus) a lui donner un cours intensif et majistral de langue anglaise. On est toujours surpris par l’avidite d’apprendre et de s’ouvrir au monde manifestee par les jeunes Syriens, et content de partager nos modestes connaissances avec eux pour un moment.

Ah mince  je me suis gourre dans la chronologie, c’etait le second soir! Le premier, guides par notre fidele bonne Etoile comme les bergers vers Bethleem, on a atterri dans un petit bled (Al Dimas) ou notre ami Malik apres nous avoir offert le poulet (entier!) dans sa gargotte nous offre la nuit sur ses canapes! La guerre c’est pas bien et sur laTerre on est tous pareil, telle est sa saine philosophie, bien plus rependue que vous ne l’imaginez dans ces « pays arabes ».

Troisieme jour, ayant decidement envie de voir le ciel etoile au moins une fois, on arrive a se faire assez discrets pour dormir dehors, mais on se les pele un peu. Digression sur la meteo de desert: on grille  et on seche sur place le jour tellement l’air est sec et le ciel bleu, et on congele la nuit, sans transition!

Le lendemain, apres un debut de soiree un peu morose dans un falafel anonyme, par un concours de circonstance tout a fait fortuit quoique a peine provoque, on se retrouve embrigade dans notre aventure la plus improbable: le mariage d’Abdalah!

Entendez par la une ceremonie des plus fastueuses dans le style arabe qui nous etait jusqu’alors inconnu. Un peu ahuris on se laisse guider et trimballer par notre nouvel ami Ali et sa bande de potes (dont un autre Ali rouquin et blagueur comme un irlandais). On est pris en charge de A a Z, c’est incroyable. On nous introduit dans une cour recouverte de tentes ou president des chanteurs et musiciens improvisant des morceaux racontant l’histoire familiale. Plus d’une centaine de personne sont la, les anciens au premier rangs, les jeunes dansant en ronde autour du futur marie revetu d’une toge blanche et les gamins agglutines autour de nous. On est accuelli comme si on etait de la famille, avec une attention,une sympathie et une generosite spontannee, gratuite et non feinte meme pas immaginable chez nous!

On a un peu chaud aux oreilles un peu plus tard quand ils sortent les petards (des vrais, pas pour les gamins: AK47, Beretta, automatiques et autres calibres) et se mettent a tirer en l’air sans retenue! Rassurez vous, rien d’hostile, simplement la tradition pour celebrer les grandes occasions nous explique-t-on. Les gamins par contre lancent des petards puissants comme des grenades, et des pois-chiches en guise de riz. Le feu d’artifice apres tout cela fait un peu ridicule… Rajoutez la sono a 150Decibels et vous comprendrez qu’un a de la chance de pas avoir fini sourds comme des pots!

Pour finir la description des lieux: des jeunes en costard circulent en permanence entre les rangs, charges de cafe, the, bombons, cigarettes… Il y a meme une entreprise a narguiles! Par contre, quid des femmes dans tout ca? On nous explique qu’elles aussi font la fete, mais de leur cote, et elles restent invisibles.

Plus tard on traverse la ville dans un bruyant defile pour aller chercher des montagnes de fruits savemment et artistiquement empiles et des cadeaux pour Abdalah. Quelle aventure, et quelle ambiance! Faut dire que les Syriens savent faire la fete, a leur facon, et ils s’eclatent! Et notez: sans une goutte d’alcool ni une once de drogue, seulement la joie d’etre ensemble, oncles, freres, cousins, amis cyclistes francais et autres neuveux! Pas la moindre escarmouche, malgre l’excitation ambiante et les armes omnipresentes. Au premier rang, le pope du village discute le bout de gras avec l’Imam, bras dessus-bras dessous! Croyez nous, nous occidentaux avons baucoup, enormement a appendre de ces peuples la, et nos fetes a nous nous paraissent bien fades et depravees a cote de celles-ci. Quel domage que l’image du monde arabes soit chez nous aussi faussee et negative…

ff9z5j

 Un futur marie bien arme!

n5izvt

Seance rasage avant de passer la bague au doigt

ifa8p5

 C’est l’heure du casse croute!

Le lendemain, apres un repos bien merite dans la maison de l’oncle d’Ali (d’un autre standing que celle de notre ami d’avant-hier) on remet ca car la fete dure deux jours. Entre deux sequences musicales, nos amis nous emmennent dans la montagne decouvrir un beau point de vue sur la vallee et quelques tombes antedilluviennes creusees a meme le rocher.

1zqcyzl

 Dans la montagne au dessus de Zabadani

671a9y

 Pharaon dans sa tombe

n2ij9e

 Le prophete Moise et son pote Elie en pleine meditation dans la montagne

53a3dj

Un ane sur un autre (oh pardon Jeff ca m’a echappe!)

Dans la soiree, on se retrouve brutalement sur nos velos (on ne sait pas trop comment vu qu’on ne decide de rien! On ne fait que dire oui ou non a ce qu’on nous propose, en general sans rien comprendre!), on dit adieu a tout le monde et on se casse sur l’autoroute. A la nuit tombee on se dit qu’il serait plus prudent d’attendre le matin pour rejoindre Damas, on mange un chawarma (offert) au bled d’Al Yafour et on creche sous la tente, un peu enerves par un clebs qui a du avoir un cancer de la gorge, ce qui ne l’empeche pas d’aboyer.

Puis on se retrouve a aujourd’hui (ouf j’en avais marre d’ecrire devant l’ordi!) a Damas sous une epaisse couche de pollution. Visite de la Mosquee des Omeyades, 8eme sciecle. Une des plus belles du Moyen-Orien. Des foules de pelerins  animes d’une foi qui impressionne se pressent pour toucher le mausolee du prohete Yayah, tandis que d’autres entrent carrement en transe en ecoutant les chants des imams. Ensuite on deambule dans les souks au petit-bonheur-la-chance, pour finir epuises dans un cafe populaire tranquille devant une chicha. Ajoutez un bon hammam pour se decrasser d’une semaine sans douche et une seance « Internet » de quelques heures et vous obtenez deux types completement cuits (mais pas cuites!) et qui vont dormir comme des bebes!

ighj40

 Que c’est choutte la ville…

25f0dgj

 Le souk de damas sous les etoiles a 10h du mat!? Illusion…

2wf1ilu

L’une des portes d’entree de la mosquee des Omayyades

2gu0e40

 Femmes priant tournees vers la Mecque

1zovrm0

Mausolee (reliquaire) du prophete Yayah

2u6fr5t

Colonnes

1zd6gsl

Cour interieure de la Mosquee des Omayyades

PS: pour tous ceux qui s’immagineraient qu’on va ecrire un best-seller remake de Lawrense d’Arabie, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil. N’avez qu’a venir avec nous et le faire vous meme! Le blog et les photos c’est deja pas mal, non? Allez oubliez ces mauvaises idees et pensez plutot a nous garder la neige au frais car on arrive! Et pensez aussi a l’association UMEN car decidement les dons bloques a 80Euros ca ne le fait pas… (ici c’est le salaire de 15 jours, alors 10Euros de plus chez nous c’est gagne en 1h!)

 

 

123456